Adresse

MAISON des ASSOCIATIONS

Place Evariste GRAS

13600 LA CIOTAT

ciotamitienature@gmail.com

lundi 28 juin 2010

SORMIOU Pyromaniaque et Extréme Bec

Dernière sortie de l'exercice 2009/2010: Une fois de plus nous avons perdu Gérard qui confond encore, Les Baumettes , La Gardiole et la station des boues de la Cayolle. Il faut le constater, une demi heure perdue le matin , c'est une heure et demie de retard le soir. Ainsi notre escapade s'est terminée à 20 h !

Un soleil , une mer , un jour de plein été...... Nous ne dirons à personne que ces contraintes caniculaires, nous ont obligés à une baignade "hors club". Le rocher était beau, un peu patiné quelques fois ; grace à lui , certains, légers comme l'ether, ont tenté de s'affranchir de la pesanteur, en des vols gracieux au dessus des abîmes....Les envolées de pyromaniaque, la blancheur du calcaire du bec , la grotte du Capellan nous ont enchanté.




Gaston

@@@@@@@@@@@@@@@@

vendredi 25 juin 2010

VOYAGE dans le P.N. d'AIGUES TORTES

En complément aux photos du voyage, un petit récit de ces 5 jours (humides ?)


Bonne lecture

UN CERTAIN TEMPS EN VAL D' ARAN

Partis à 10, le 9 juin, répartis/entassés dans 2 voitures. 5 sacs à dos dans chaque coffre, 20 chaussures de montagne, et des pique-niques pour midi.

En route pour 6 jours de randonnée en Val d’Aran, Parc national d’Aigues Tortes, versant espagnol de nos chères Pyrénées, versant sud, sec et préservé des pluies de nord, est, ouest.

Tous les 10 plus optimistes que les prévisions météo susurrant quelque chose à propose de « flux de sud ».

Question : combien ? Comprendre « quel est le poids de ton sac ? » Ou « à combien tu arrives ? » 9 kilos pour des prudentes, 11 ou 12 pour des costauds et 6 pour une distraite ? menteuse ?

1er pique-nique au sec sous des parapluies ou près des machines à café de la station essence. Nous demeurons très confiants.

Pas de jolies vues panoramiques de la chaîne des Pyrénées : nuageux à complètement bouché ! mais cela ira mieux demain.

Le guide nous rejoint, parlant de Météocat (pour Catalunya) Prévisions plus précises, plus fiables : pires !

Mais, premières enjambées toniques et dynamiques, enthousiasme, bonne humeur, petites fleurs de juin. 100 m plus haut et 20 minutes plus tard : capes au dos !

Il y eut un soir, pluvieux et il y eut un matin, brumeux. Les vêtements sont secs, les capes et les chaussures semblent étanches. Au refuge de La Restanca, étendage, séchage, couchage.

Pas de précipitation pour partir, à cause des précipitations : nous avons le temps… expression qu’il ne faut pas répéter 2 fois à Françoise, elle la prend au mot. Ni à Dominique : elle ne la comprend pas !

Croyant ruser avec les nuages, nous partons en sifflotant comme si le soleil allait gagner la partie. Abri momentané sous des arbres. Re-départ… nous finissons par déclarer forfait et rentrer nous sécher en attendant l’éclaircie de l’après midi.

Les chaussures sont moins étanches que supposé, les capes prennent l’eau aux coutures. Il fait froid dans le refuge. Mais taper le carton en buvant un thé ou un chocolat réchauffe et engendre la bonne humeur.

Il y eut un soir, pluvieux et un matin brumeux.

« Ciel menaçant, randonneur espérant » ce sera le dicton du jour.

Départ obligé vers Ventosa. Il fait presque beau, il va faire beau…. 200m plus haut il bruine, puis il pleuviote, puis il pleut, avant de se mettre à grêler et enfin neiger. Toutes les chaussures prennent l’eau, seules les capes neuves sont étanches, les pantalons, les gants et les manches de polaires sont trempés. Un miracle à Ventosa : un petit appareil à gaz permet de sécher les vêtements et de monter d’un degré la fraîcheur ambiante.

Occupation de la journée : tourner les chaussettes et les pantalons sur le grill ! Entre deux parties de cartes, danser la bergougnoux et le rock, s’entraîner à la gymtonique/boxe/step/madison/etc. pour ne pas geler sur pieds. Seul notre dizaine occupe les lieux, on nous propose de dîner plus tôt, cela ne paraît pas nécessaire, mais quelques unes mettent le couvert et en moins de temps qu’il n’en faut pour se souhaiter bon appétit, emballé c’est mangé ! Soupe, pâtes, purée, dessert, tables nettoyées, 19h20…tous records battus ! Que faire ? Rejouer aux cartes ! Ascenseur hilarant, belote sérieuse avec la championne, rami, tout y passe. Toilettes rustiques et glaciales, douche super tonique réservée à Marie-Eve. Dans le dortoir il fait tonique aussi et c’est enfouis sous 4 couvertures chacun que nous voyons l’aube…brumo/pluvieuse se lever.

Et en vertu du dicton bien connu « Randonneur mouillé ne se laisse pas décourager » nous envisageons de repartir, de toute façon, pas le choix, il faut lever le camp.

Mais nous ne sommes pas pressés : tout laisse à penser que nous n’aurons pas très beau temps et que nous avons la journée pour changer de refuge, de fil à linge et de cartes à jouer, mais Dominique a déjà commandé 3 thés, 5 cafés 2 chocolats… méli-mélo, j’en ai pris, t’en as trop, il en reste, il en manque, thé ou café ?? Rhabillés de sec, rechaussés de frais, encore de bonne humeur nous repartons en direction du prochain refuge. Il a neigé, ça change de la pluie, il fera peut-être beau un moment dans la journée.

« Randonneur parti de bonne heure, verra le soleil au bout d’une heure » = dicton pas fiable.

Le versant espagnol de nos chères Pyrénées sera sans doute très sec cet été, mais nous avons « bénéficié » d’un flux de Sud, inhabituel (quarantenaire ?)

Sachant qu’il a plu tous les jours mais pas tout le temps,

Sachant qu’il a fait froid dans les refuges et que cela ne s’est pas arrangé,

Sachant qu’aucune chaussure, aucune cape, aucune veste n’est étanche, mais que l’eau s’infiltre plus ou moins vite

Sachant que l’eau est glacée et que nous avons pris des risques insensés d’abîmer l’émail de nos dents ou de réveiller de vieilles douleurs en sacrifiant au rite de la toilette

Sachant tout cela, ne détaillons plus :

Il y eut des soirs mouillés et des matins rouillés. Il y eut de belles rares éclaircies, des névés à point pour grimper pas trop dur et descendre en s’amusant, des torrents à traverser, des marmottes peu farouches, une harde d’isards, des orchis et des erythrones dents de chien ( eh oui ! il fallait venir voir ça !).

Il y eut des lentilles en abondance, des pois chiches pas chiches, de la soupe réchauffante, des espagnols toujours gnols ! des truites même, mais pas celles pêchées en abondance par l’original rencontré près d’un lac lors d’une très belle éclaircie, et des petits-déjeuners copieux que nous avons presque pris le temps de déguster.

Les filles se sont montrées agiles : escalade sans dommage pour monter se coucher et même descendre le matin ! Rieuses, et même riantes : fous rires communicatifs dont les raisons ne ferait rire personne !

Les garçons pas grognons : joueurs de cartes, serviables pour les sauts de pierres, patients ou le laissant croire, ronflants mais pas trop !

La moyenne a pu (presque) se faire entre l’empressement de Dominique et la nonchalance apparente de Françoise, la discrétion de Marie-Eve et la dispense de conseils diététiques de toutes les mères, le dynamisme et la condition physique des uns et le besoin de souffler des autres.

Les genoux de Yanik, la cuisse de Françoise, les bobos de Chantal ont tous trouvé leur solution dans les trousses à pharmacie.

Les adeptes du pâté / saucisson ont côtoyé sans problème les amateurs de fruits secs, sans jeter leurs quignons aux mangeuses de barres protéinées. Ceux qui se nourrissent bien, ceux qui se nourrissent mal, ceux qui mangent énormément et ceux qui picorent sont tombés d’accord tous les soirs devant les plats roboratifs des refuges espagnols.

« Randonneur grignoteur le midi se trouve le soir bel appétit » : dicton vérifié plusieurs fois.

Le dernier jour très arrosé … de pluie durant toute la descente nous a trouvés de la même bonne humeur que le jour du départ : incroyable ! Pas de râleur/euse ! Un ultime pique-nique au sec dans un abri de bergers et retour vers une convoitée douche chaude, brûlante et revigorante, des vêtements secs et, enfin, un apéritif et un verre de vin au dîner !

Et là, PLUS D’EAU ! ce n’est pas un gag : canalisation crevée dans la rue, pas d’eau après la mini douche de Gérard, Christophe devra rentrer en l’état chez lui ! Pourtant il continue de pleuvoir…. Nous privant de coups d’œil aux trésors des églises romanes, de courses en ville comme nous avons été privés de toutes les ascensions ou détours entre deux refuges !

Combien sont prêts à repartir à l’assaut des Pyrénées ? si on essayait le versant nord ?

Chantal Alosi









jeudi 24 juin 2010

Infos du MERCREDI 23 JUIN

APERITIF de FIN d'ANNEE au MUGEL :


Cette année c'est sur la plage du Mugel qu'a eu lieu le traditionnel apéritif de fin d'année.
Nous étions 35 à participer à ce rassemblement convivial.
Ambiance chaleureuse: anectodes sur le voyage des pyrénées, projet pour les vacanses à venir, pour la rentrée prochaine, commentaires sur les bleus !!
Partage de la pastèque réchappée de la paella.
Essai d'une nouvelle attraction : le veloplage !

La bonne humeur était au rendez vous
Merci à tous

Bonnes vacances et à la rentrée prochaine


A ne pas oublier :

DIMANCHE 27 JUIN

Gérard fera une rando au départ de Lourmarin
Départ St Jean (Picasso ) 8 h 30 ou 9 h péage de la Barque

Gaston fera sa dernière sortie "escalade" prendre contact avec lui pour l'heure et le lieu.

REVEILLON 2010/2011 au Chalet du Mezenc en Haute Loire
du jeudi 30 au dimanche 2 janvier ( ou plus ..)

Inscription obligatoire et trés rapide pour réservation gîte: 20 % soit 40 € / pers
Ordre : Chalet du Mezenc à faire parvenir à Gérard



oooooooooooooo

lundi 21 juin 2010

DIMANCHE 20 JUIN PAELLA à l'espace "Le Golfe"






30 Participants :

Matinée ventée: où va t on mettre les tables ?
Certaines se baignent, on prend " l'apéro", puis patatras la pluie s'en mèle !
Repli stratégique dans un petit local. Livraison de paella, on se serre un peu plus.
Certains choisissent carrement l'extérieur, en confectionnant un abri efficace avec des tables !
Aussitot le plat principal consommé retour du soleil. Les activités d'extérieur peuvent reprendre.
C'est l'équipe " Annette - Christian " qui a gagné le concours de boule. Bravo

Dimanche festif et trés convivial malgré un temps trés défavorable.
Merci à tous pour leur participation.


@@@@@@@@@@@@@@

DIMANCHE 13 JUIN MONTRIEUX

 Animée par :  Nano


Quelques photos  : sont ici

@@@@@@@@@@@@@@@@

jeudi 17 juin 2010

Infos du Mercredi 16 juin

DIMANCHE 20 JUIN :

PAELLA à l'espace du Golfe de 10 h à 18 h
Apporter : couverts, assiettes, maillot de bain et ...... boules !


MERCREDI 23 JUIN :

Apéritif de fin de saison à 18 h au Parc du Mugel

Pour ceux qui le souhaitent : bains et diner sur la plage

DIMANCHE 27 JUIN :

Gérard fera une rando dans le Luberon
Départ: St Jean (Picasso) 8h30

et aussi  


Dimanche
27
Rando Escalade
Arête de Marseilleveyre, Mounine, Pointe Callot
Gaston
5/6 h




9 h



@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

mercredi 16 juin 2010

Du Mercredi 9 au Mardi 15 juin Pyrénées Espagnoles



Voyage : Parc National d'Aigues Tortes 5 j itinérant de refuge en refuge







   les photos cliquer  ICI

@@@@@@@@@@@@@@@@@


dimanche 13 juin 2010

Tyroliennes de L'anse du Cannier





Avant dernière sortie de l'exercice: c'est bientôt l'été!
Mireille, Gérard et Gérard ont refusé de se baigner,prétextant le respect du règlement!
Beau temps belle mer on en redemande.


Pour voir les photos cliquer ICI 




********************************

lundi 7 juin 2010

SIGNES - LA TAOULE - LE PONT du DIABLE - LATAY :






Magnifique rando conduite par Francis pour 15 AN.
Rando odorante, au milieu des genets et d'une trés grande variété de fleurs.



*********

samedi 5 juin 2010

INFOS du MERCREDI 2 JUIN


DIMANCHE 6 JUIN :

Au départ de Signes, FRANCIS nous conduira à " La Taoule" en passant par
Notre Dame des Anges, Le Mourre d'Agnis, Les ruines de la Taoule, le pont du diable, le Latay....

Départ 9 h St Jean (Le Picasso) ou 9h30 Signes (parking à droite en arrivant)
Durée : 5h 30 ** Prévoir : chapeau, eau ... il devrait faire chaud !


PAELLA :

Date limite d'inscription MERCREDI 15 JUIN
Rappel : 17 € ( apéritif, paella, vin, fromage, fruit ) chèque à l'ordre d'Amitié et Nature


DIMANCHE 27 JUIN :

CHANGEMENT de PROGRAMME : Le WE bivouac, prévu par Gérard, est remplacé
par une rando de la journée le dimanche 27 juin, dans le Luberon : " Le Grand Bois "
Départ 8 h 30 St Jean

JOUR de L'AN 2011 :

Proposition de passer la fin de l'année, en Haute-Loire, aux " Estables "

Du jeudi 30/12 au lundi 3/01. En 1/2 pension (de l'ordre de 35 €/j/pers ) avec supplément de 26 € pour le soir du réveillon (repas amélioré)

Soit rando, soit raquettes ou autres ... en fonction de l'enneigement.

Réservation indispensable avant fin juin.

DATE LIMITE : le 23 juin lors de l'apéritif du Mugel (avec paiement d'arrhes)

mercredi 2 juin 2010