Adresse

MAISON des ASSOCIATIONS

Place Evariste GRAS

13600 LA CIOTAT

ciotamitienature@gmail.com

mercredi 24 novembre 2010

Infos du Mercredi

Si le temps le permet :




*******************

dimanche 21 novembre 2010

Traversée des immortelles et des Grands Ducs

Comme d'hab le programme n'a pas été respecté !
Mais j’avais pour cela de bonnes raisons : comme d'hab!
Les participants...la météo... le vent....le risque d'orage ... mais surtout : que nos falaises sont belles...
sans forfanteries ... les plus belles!









Il était une fois Cristalou, un petit cristal de calcite.
Il vivait sur la Vire des Immortelles entre ciel et mer, dans un endroit magique entre Cassis et La Ciotat.
Il ne savait pas qui était sa mère mais son papa était Gros qui bouge, un énorme bloc de calcite pure.
Cristalou était fier de son papa. Il le voyait, massif et costaud, fermement accroché à la falaise. Gros qui bouge n'était certes plus tout jeune et branlait un peu mais il défiait la pesanteur et comptait bien rester encore là longtemps.
Au fil des changements climatiques des saisons Gros qui Bouge avait donné naissance à une multitude de petits éclats qui s'éparpillaient autour de lui et tous formaient une grande famille. Les frères et sœurs de Cristalou ne rêvaient que d'une chose : faire le grand voyage. Ils voyaient 80 mètres plus bas l'eau bleue de la Méditerranée et se demandaient quand viendrait leur tour de pouvoir y plonger.
Gros qui bouge les mettait en garde contre l'inconnu et préférait les voir bien ancrés dans le sable et la terre. Mais le jeu favori de ces petits cristaux était de se laisser emporter par les eaux de pluie ou de s'approcher du bord dès que le mistral soufflait. Ils voyaient l'écume des vagues sur les rochers, les bateaux qui tutoyaient le rivage et les poissons nageant dans la mer. Ce monde leur paraissait étrange et fascinant et ils faisaient tout pour le rejoindre.
Mais Cristalou avait une autre idée en tête.
Son grand voyage était tout autre.
Il rêvait du monde des Hommes.
Il en voyait de temps en temps qui passaient près de lui.
Il savait qu'il n'avait rien à craindre d'eux. Maintes fois leurs chaussures l'avaient piétiné sans jamais lui faire de mal. Cristalou n'était peut être pas aussi fort que Gros qui bouge, mais en tout cas bien plus qu'un humain !
Leurs voix parlaient de choses merveilleuses et inimaginables pour les habitants de la Soubeyranne. Un monde plein de gens, d'animaux et d'objets qu'il lui tardait de connaître.
Aujourd'hui Cristalou était mitigé.
Certes c'était dimanche et Cristalou savait que le dimanche il y avait de bonnes chances que des humains passent dans le coin. Mais le temps était à la pluie et Cristalou savait aussi que les humains ne s'aventuraient pas dans les falaises par temps de pluie.
Il y avait bien une légende qui se murmurait de rocher en arbre, de fleur en caillou, de figuier de Barbarie en astrale de Marseille, de vieux messieurs qui se faisaient passer pour des gamins et escaladaient les parois sous la pluie battante en donnant des noms aux lieux qu'ils gravissaient … mais ce n'était qu'une légende. Cristalou était bien trop jeune pour avoir connu une telle époque !
Quand soudain, le vent qui parcourait la falaise propagea une nouvelle qui fit naître en lui les espoirs les plus fous.
"Ils sont là, ils sont venus, nous les avons vus !" disaient ceux d'en haut.
Pourtant ils ne devaient pas être là aujourd'hui pensa Cristalou, la dernière fois ils ont dit qu'ils allaient chez Parretti.
Cristalou sentit qu'il devait saisir cette chance. Eux seuls pouvaient l'aider, eux seuls pouvaient faire en sorte que son rêve devienne réalité : les seuls susceptibles de lui donner sa chance, les AN !
Rapidement la poussière tombée de la corniche supérieure lui confirma que la rencontre serait pour aujourd'hui.
Mais la météo était incertaine.
"Pourvu qu'ils ne pleuve pas, pourvu qu'ils ne pleuve pas." cria Cristalou.
Le bruissement du vent dans les argelas arriva jusqu'à lui. Des volutes de terre lui tournèrent autour. Dans le ciel les oiseaux planaient. Le fin ruissellement des gouttes d'eau de la cascade était comme une douce musique.
Cristalou saisit l'origine de ces évènements … et il sut enfin qui était sa mère.
"S'il te plait, Nature, aide moi, à saisir cette chance."Supplia Cristalou.
Alors le vent partit vers le large à la rencontre des nuages. Il s'enroula sur lui-même faisant un tunnel entre le ciel et la mer par lequel ceux-ci purent se vider.
Puis le soleil se mit de la partie. Il dirigea quelques uns de ses rayons directement sur Cristalou.
Le sol vibrait déjà sous le choc des pieds des humains.
Les éclats de lumière qui émanaient de Cristalou attirèrent le regard des AN.
Une tête se pencha vers lui. Des doigts le saisirent délicatement. Des yeux l'observaient avec admiration : il n'en demandait pas tant.
"Je vais le prendre pour mon petit fils" entendit il.
Cristalou comprit ce qui allait lui arriver et un indicible bonheur l'envahit.
Son cœur allait exploser de joie, il allait avoir un ami humain !

Texte et vidéo de Christian 



*******************

Des Crêtes, de Fardeloup à la Couronne de Charlemagne.


la rando d'aujourd'hui avec la mini tornade sur la mer (vue du Cap Canaille) qui nous a incités à rentrer un peu plus vite et le groupe des 9 courageux qui n'ont pas hésités à braver les menaces d'intempéries et qui ne l'ont pas regretté.




Texte et photos de Françoise 

*********

mercredi 17 novembre 2010

DIMANCHE  21 NOVEMBRE

ARMAND étant indisponible, c'est NANO qui conduira une rando nous 

amenant par les  Crêtes, de Fardeloup à la Couronne de Charlemagne.

Départ : St Jean  8 h 30   Durée :  5 h   pas de difficultés particulières



GASTON encadrera la sortie de Rando-escalade :

Selon les participants : soit    " La Corniche de Paretti "
                                    soit  " La traversée du Cancéou "

Prendre contact avec Gaston

          Bon dimanche à tous              

mardi 16 novembre 2010

PROJET DE CRÉATION  D'UNE SECTION    
VTT / AMITIE NATURE



        Lors de l'assemblée générale du 1er octobre, il a été question d'une éventuelle création d'une section VTT au sein de notre association. Cette section VTT est le souhait de quelques randonneurs qui pratiquent régulièrement le VTT  dans nos collines, à titre individuel.

         Je suis donc prêt à m'en occuper pour créer cette section .
Dans un premier temps, les personnes intéressées devront me le faire savoir,  ainsi
que leurs remarques et souhaits, afin que nous puissions voir, si ce projet est réalisable et répondre aux attentes de tous.

          Je peux déjà vous dire que les sorties à la ½  journée, aux alentours de la Ciotat se feront  le samedi (ou un autre jour de la semaine) et non pas le dimanche, afin de ne pas empiéter sur les sorties dominicales de randonnée et d'escalade. Le nombre de sorties sera de 1 ou 2 par mois maxi. Une sortie à la journée à l'extérieur sera prévue tous les 2 mois environ. (Les Maures, le Lubéron, Porquerolles par exemple).

           Vous voudrez  bien me contacter à la réunion du mercredi soir.
           Soit en m'appelant au 04 42 83 54 40.



                                                                                                                                André Gonzales.

dimanche 14 novembre 2010

Dans les GORGES  de BAUDINARD ..... avec Gérard










Dimanche 14 novembre, météo alarmiste, ciel menaçant sur la Ciotat… mais rien n’arrête des randonneurs vraiment motivés. C’est à 100 km d’ici… il faut partir à 8 heures … partons ! pour le Verdon ! Rendez-vous à St Jean, arrêt minute à St Zacharie pour accrocher à notre train de 3 voitures le wagon de notre meneur de rando du jour, le très connu Gérard, ex président, réputé pour de multiples choses dont la faculté de faire des variantes dont certaines se sont avérées longuettes par le passé…

13 ciotadens, + 2 zachariens retrouvent sur le parking d’Artignosc 2 adeptes du camping-car, cela fait 17 randonneurs au départ.

Tout commence dans l’hésitation quand un ami local explique à Gérard que certains de ses projets immédiats ne pourront pas se réaliser aujourd’hui… des chemins récupérés par des propriétaires peu partageux, des à-pics sur les gorges de Baudinard interdisant toute descente,  et autres contrariétés modifient quelque peu les prévisions de notre meneur. Mais n’entament en rien la bonne humeur des participants, ni la volonté de tous de marcher au moins 5 heures.

Il fait assez beau les troupes sont en bon état, l’humeur est joyeuse et la route est large. La route, goudronnée, accueille les premières foulées, nous sommes contraints de marcher un peu sur la route, même pas grave, allons-y !
Les feuillages bruns et roux des chênes, pubescents et / ou marcescents, les touffes rondes de lavandes, la terre brune, tout est beau. Un sentier botanique rapidement parcouru – négligeons ce petit sentier pour touristes en mal de botanique- allons droit à notre but : les gorges, enfin le surplomb des gorges de Baudinard sur la rive d’en face.

Reprise de la route goudronnée pour arriver à l’endroit où nous pourrons traverser la pointe du lac de retenue de Ste Croix pour aller crapahuter en surplomb des … ? gorges de Baudinard !
Las ! l’EDF propriétaire du site interdit toute entrée sur son site nous contraignant à un crochet de quelques centaines de mètres afin de franchir l’obstacle sur le viaduc routier. Sur route goudronnée la troupe se rend au pont, traverse, et … se heurte à la même interdiction de pénétrer sur le territoire EDF.
Fort opportunément c’est l’heure de déjeuner ( déjà !) puis l’heure de rebrousser chemin afin de rentrer avant 20h à la Ciotat.

Gérard avoue enfin ce que tous avaient compris : il n’a pas reconnu la rando sur le terrain. Certes sur la carte tout est possible, certes boussole azimuts et courbes de niveaux… tout est conforme. Mais l’épreuve de la réalité est impitoyable, sur le terrain la réalité est quelques fois différente, contrariant les projets les plus séduisants.

Sans perdre leur bonne humeur, les arpenteurs de routes goudronnées, privés de gorges,  se sont montrés indulgents, mais n’ont pas manqué de commentaires mi figue mi-raisin, voire acides,  et ont bien voulu considérer que cette sortie constituait une reconnaissance pour rando non reconnue.
Eu égard aux états de service du meneur, à ses qualités démontrées par le passé, à ses états  de bons et loyaux services dans l’association
La fine équipe des randonneurs du 14 novembre 2010 lui pardonne et 
le condamne à l’organisation irréprochable d’une rando dans les gorges de Baudinard au printemps 2011 : dûment reconnue au préalable, sans variantes rallongeantes, sur sentier non goudronné en dehors des propriétés privées.



Nota bene : le meneur est invité à rapporter de l’excellent pain d’épices maison qui a adouci la peine des 17 qui l’ont suivi ce jour.   




mercredi 10 novembre 2010



DIMANCHE 14 NOVEMBRE :

Gérard nous conduira dans le Verdon, dans les GORGES  de  BAUDINARD :

Départ : St. Jean  8 h  ou  8 h 30   à la sortie de St. Zacharie à La Foux
(Itinéraire : St. Zacharie - St. Maximin - Tavernes - Montmeyan - Artignosc/verdon)
Distance de la rando : 18 km
Durée : 5 h 30
Parcours vallonné, sans grand dénivelé.
Sentier rocailleux et parfois en corniche.

Bonne journée à tous


MERCREDI  15 DECEMBRE :

Réunion de préparation au WE de fin d'année aux Estables (Mt. Mezenc)

dimanche 7 novembre 2010

FALAISES SOUBEYRANNES

Enfin un dimanche de beau temps!  

Et par beau temps quelles sont belles nos falaises!
Gaston


Assis sur le siège passager de la voiture je regarde droit devant. La longue ligne sinueuse du bitume qui défile devant des yeux m'hypnotise. Soudain la route s'efface et m'apparaît alors l'horizon d'une mer Méditerranée sombre et calme.
Une nuée de mouettes tournoie dans le ciel.
Elles appellent quelqu'un: "Philémon ! Philémon !".
Du haut du sémaphore un homme se dresse fièrement face au large. Il a une gigantesque canne à pêche. Dans un grand mouvement il lance au loin. Le fil est large, il fait bien  9 mm de diamètre. Il est tout rose et apparaît tressé : ce n'est pas du fil de pèche, c'est de la corde d'escalade ! Et quand le bout touche enfin l'eau, un grand plouf se fait retentir dans toute la falaise : un sac à dos lui sert de bouchon !
Des pétards retentissent plus bas on se croirait le 14 juillet. "Attention, vous allez tout casser !" me surprends-je à crier. Des vandales ont placé un énorme pétard au pied d'un pin majestueux. Mais je n'ai rien le temps de faire, tout explose et le pin se brise à la base.
Il tombe et dans sa chute ouvre une cavité dans le sol. Je me penche et découvre une forêt de stalactites transparentes à l'intérieur desquelles volettent des papillons. Un rayon de soleil perce des nuages éclairant la cavité : Les parois scintillent de mille feux, elles sont faites de gros blocs de calcite pure, brillante et lisse.
Je passe la tête par l'ouverture et découvre avec stupeur qu'une femme est allongée sur le sol terreux.
"Je suis Ellianac" me dit elle. " J'ai très mal au dos".
Un homme surgit derrière moi. Il a des babouches en caoutchouc et bondit de rocher en rocher jusqu'à la dame. Dans sa main il tient un pendule. Il le fait osciller au dessus du dos de la femme et elle se sent tout de suite mieux.
Guérie et reconnaissante elle lui offre un paquet de biscuits. Mais ça ne l'intéresse pas, alors je mange les biscuits.
Mais quand je lève la tête pour la regarder, elle a disparu et je me trouve face à Michel Simon. Michel Simon ? Mais c'est n'importe quoi, je rêve ou quoi ?
Elle a bien fait Iris de prendre le volant, en moins de deux je me suis assoupi !
Bon manifestement les lieux et les personnes se mélangent encore dans mon esprit, va falloir revenir pour préciser tout ça !

Christian








*****

mercredi 3 novembre 2010

DIMANCHE 7 NOVEMBRE

Le GARLABAN par LASCOURS :

C'est Sonja qui conduira sa première rando, dans le cadre de sa formation
d'accompagnatrice de randonnées (formation organisé par la FFRP)

Départ : 8 h 30 St Jean  ou 9 h 15 Lascours (place Francis Lascours)
Durée :  5 h / 5 h 30
Dénivelé : 500 m en cumulé
Distance : 15 km
Difficulté :  **  rude montée au départ, sur 200 m de dénivelé. Sinon pas d'autres difficultés.

Circuit : départ l' Antique, corniche du grand vallon, sommet du garlaban,
            baume sourme, col du tubé, puit de l'Aroumi.

Venez nombreux
Bonne rando à tous