Adresse

MAISON des ASSOCIATIONS

Place Evariste GRAS

13600 LA CIOTAT

ciotamitienature@gmail.com

dimanche 30 octobre 2011

SIOU BLANC 30 octobre 2011

En ce dimanche de plein automne, c’est Sonja qui nous intronise au sein du massif de Siou Blanc qui s’étend dans l’arrière pays toulonnais, dans le triangle Signes , Belgentier, Le Revest les Eaux.
Ce vaste plateau dont l’altitude varie de 600 à 800 m, est recouvert d’une sylve dense, d’yeuses, chênes pubescents, lauriers-tins, arbousiers, térébinthes, érables et aussi de rares pins d’Alep.
Un dense réseau de pistes et sentiers enchâssés dans les frondaisons le parcourt et il faut se réjouir de la mise en place par le Conseil Général, de nombreux poteaux indicateurs qui évitent au néophyte d’errer infiniment dans cet imbroglio paumatoire, où seule la carte et la boussole peuvent être d’une indispensable utilité.
Ce plateau calcaire constitue un kartz monumental parsemé de lapiaz et d’avens multiples dont plusieurs atteignent près de 300m de profondeur ! « è periculoso sporgersi » ! en fait le secteur dans lequel nous allons évoluer est majoritairement constitué d’un calcaire particulier : la dolomie, qui doit son nom comme le massif des Dolomites, à « Déodat, Dieudonné, Sylvain, Guy, Tancrède Gratet de Dolomieu », personnage bien connu, qui a étudié ce carbonate double de calcium et de magnésium et alors qu’il n’y a jamais mis les pieds, a vu son nom attribué au cratère du Piton de la Fournaise à La Réunion.
Notre parcours a comporté deux boucles successives :
La première nous a conduits de la bergerie de Siou Blanc ( cet abri servit le 6 juin 1944 au ralliement des forces résistantes ,400 maquisards de l’Ouest varois. La prairie qui s’étend alentours est en fait une doline, caractéristique des milieux kartztiques),.aux aiguilles de Valbelle, via la « citerne du gouvernement » (en honneur des maquisards »), l’« arbre à la plaque incrustée »et le site des « Aiguilles de Valbelle » ( Ces aiguilles doivent leur nom à Guillaume de Valbelle ancien seigneur du lieu). Evitant les ruines de « La Lucrèce », nous avons remonté le GR 9 vers le NO pour bifurquer au SE vers la bergerie du départ.

La deuxième nous ramènera vers l’aven de la Brèche puis le jas de Laure dont les ruines témoignent qu’ici un activité agricole a perduré, pour hélas, disparaître et laisser la nature agir à sa guise. L’aven de « Vent qui souffle », sera l’objet d’une longue recherche et d’un identification douteuse, alors que le grand aven « du jas de Laure » nous ouvrira son grand puits de 58 m qui mène ensuite à la cote -157.
Partout, l’automne a marqué son empreinte, les érables de Montpellier et les térébinthes flamboient au dessus des frondaisons sombres des yeuses……..
Prétez l’oreile, si le bavardage incessant des AN le permet, peut être entendrez vous le chant mélodieux de la Sitelle Torchepot ?
Merci encore à Sonja pour nous avoir présentés à ce milieu d’exception qui a su nous recevoir dans sa magnificence.

Les photos ici:

mercredi 26 octobre 2011

Réunion du Mercredi


DIMANCHE  30  OCTOBRE

Conformément aux prévisions
 c'est SONJA 
  qui nous conduira,  
vers SIOUX Blanc et les Aiguilles de Valbelle 
Départ : 8h30 parking St Jean 
Distance : 17 km   Durée : 6 h   faible dénivelé 300 m




dimanche 23 octobre 2011

L'arête de la Glacière et les rappels du Jardin Suspendu


Un grand merci à Ariel, Sylvie et Gérard qui samedi sont venus faire la voie pour nous permettre dimanche de passer en toute confiance.

Et un coup de chapeau supplémentaire à Gérard qui malgré son pied abimé de la veille est venu dimanche nous accompagner dans la marche d'approche et les rappels.

Une escalade curieuse et fatigante :
Et que je te pars à droite pour choper une belle écaille, et que je te pars à gauche pour un spit trop petit pour y faire passer deux mousquetons, et que je te repars à droite me faufiler entre les branches des arbres, et que je te repars à gauche en passant sous la corde de l'autre cordée. Tous ces zigs et ces zags effectués par les cordes colorées sur le rocher ça devait faire joli vu d'en bas, mais pour avaler : dur, dur ! Heureusement que l'autre samedi on a fait "technique" : pour un peu on devait s'assurer avec un moufflage tellement y'avait du tirage !

En tous cas, pendant la pause déjeuner de midi - heeuuuu ... de 15 heures ! - on a pu apprécier le cadre exceptionnel, et abandonnant l'escalade un moment, laisser nos sens s'imprégner de l'ambiance automnale de la forêt de la Sainte Baume :


Regarde AN.
Ors pourpres et ocres emplissent ton œil d'allégresse
Et détournent ton regard de la voie qui se dresse …

Sens AN.
Les effluves de mousse et de terre humide chatouillent ton nez
Et détournent de ton odorat l'odeur de ta propre suée …

Ecoute AN.
Le chant des feuilles mortes bruissant dans le mistral caresse ton sens auditif
Et détourne de tes tympans le cliquetis de ton mousquetonnage compulsif…

Touche AN.
Chaussons ôtés, les orteils libérés étalés sur le rocher tu découvres le bonheur
Et détourne un instant tes pieds puissants et fermes de ces gratons salvateurs…

Goûte AN.
Apprécie pendant cette pause méritée la douceur de l'arbouse fraîchement cueillie
Et détourne de ta bouche affamée et gourmande ton habituel Grany…

Régale toi AN… c'est l'Automne !
















jeudi 20 octobre 2011

DIMANCHE  23  OCTOBRE

RIBOUX  / le  LATAY

C'est Nano qui nous conduira, au départ de Riboux,
au "Solitaire" à "les Maulnes" au "Pont du diable" et à "Romanil"

Départ : 8h30 parking St Jean ou 9h au parking à la sortie de Riboux
Distance : 15 km   Durée : 5h30   faible dénivelé
Nano : 06 62 54 58 46

Pour les escaladeurs :

STE  BAUME

ARÊTE de la GLACIÈRE et RAPPELS du JARDIN SUSPENDU

rendez-vous à 9h au parking Virebelle ou à 9h45 au point de départ de la sortie
(accès par Gemenos - prendre la D2 en direction du col de l'Espigoulier -
s'arrêter presque au sommet dans un virage en épingle).

inscription auprès de Gérard S. par mail ou au 06 12 90 32 95

dimanche 16 octobre 2011

Les CALANQUES : des Baumettes au Plan des Cailles

Par un beau Dimanche d'octobre l'été indien qui se prolonge

samedi 15 octobre 2011

Grand WE  aux  BOUILLOUSES
24-25-26-27-28 septembre 2011


Dans l'attente du compte rendu de Françoise ....



jeudi 13 octobre 2011

DIMANCHE  16  OCTOBRE

Les CALANQUES : des Baumettes au Plan des Cailles

C'est Alain qui nous y conduira.
Départ 8h30 parking St Jean, 9h parking des Baumettes (début route de Morgiou)
Durée : 5h30    Dénivelé : 550m   Distance : 15 km
Nous irons des Baumettes au col de Sormiou, pis au col de cortiou.
Nous passerons au pas inférieur de la Mélette pour atteindre le Plan des Cailles
et la calanque de Marseilleveyre. De là, montée au col de la Selle puis sur le plateau
de "l'homme mort" et retour par le col de Sormiou.
Pas de difficultés particulières

A dimanche, le temps devrait être beau.

Les Sorties Décembre janvier

WE  RANDO / REVEILLON de FIN d' ANNÉE

Cette année 2011, se terminera dans les CORBIÈRES,
au gîte d'étape de Duilhac sous Peyrepertuse en pays Cathare.

Séjour du mercredi 28 décembre au dimanche 1° janvier (4 nuits).

(possibilité de rester une nuit de plus)
Coût : 10 € /pers/nuit, en dortoirs de 4, 7 ou 8.
petits déjeuners et repas à notre charge  (à préparer sur place ou resto)

Randos prévues : Abbaye de Font Froide, Châteaux Cathares, Gorges de Galamus, GR 36 ...

Inscriptions urgentes ( 15 places réservées )


WE  RAQUETTES

Au Centre d'Oxygénation du COL BAYARD -05-

Du vendredi 20 au dimanche 22 janvier 2012 ( 2 nuits )

En dortoirs de 8, la 1/2 pension est à 35 €, en chambres de 2 à 3 lits  42,40 €

Inscriptions urgentes ( 12 places réservées )

mardi 11 octobre 2011

lundi 10 octobre 2011

FORMATION RANDO/ESCALADE 10/11

"Le serpent sort du puits, fait le tour de l'arbre et retourne dans le puits".
Vous suivez?
J'en vois plusieurs, hébétés, qui n'ont vu ni le serpent, ni l'arbre, ni le puits!
Il était temps, après deux ans d'interruption, de renouer avec cette petite initiation à la sécurité en paroi!
Cette formation et l'évaluation des compétences, réveillent des angoisses rétroactives; n'avons nous pas, quelques uns, confiés nos vies à "d'irresponsables rêveurs béats", qui nous ont "assurés" en contemplant les mouettes, sans vraiment maîtriser le B à BA des techniques fondamentales de sécurité en milieu vertical.
Pour se rassurer il faut se dire que les itinéraires parcourus, sont d'un niveau praticable en solo par les grimpeurs de ONIVO que nous sommes!
Trève de galéjades; avec sérieux, 11 rando/escaladeurs, ont subi avec succès les épreuves piégeuses et retorses, proposées par les différents ateliers offerts à leur érudition, ce samedi venteux qui nous interdisait le site prestigieux du pont naturel pour nous confiner au frigo, dans les carrières du Loin !

Les photos ici



Sortie du dimanche 9 octobre:

Sortie annulée du fait que les massifs des Bouches du Rhône étaient interdits par arrêté préfectoral.
A l'avenir il faut penser que la réglementation du Var est moins contraignante, encore que l'incendie au Mont Côme, hier, peut donner raison aux Boucorhodaniens
Gaston
.

jeudi 6 octobre 2011

RANDO ESCALADE SAMEDI ET DIMANCHE

SAMEDI 8 octobre:
Formation "Sécurité rocher" : Rendez vous 9H parking de Virebelle à La Ciotat (Equipement habituel).

DIMANCHE 9 octobre:
Traversée de la calanque du Cancéou à La Palée: Rendez vous 9 H parking Virebelle à La Ciotat , 9 H 30 au parking des Baumettes ( près de la barrière de la route d'accès à la calanque de Morgiou).

lundi 3 octobre 2011

GARAGAÏ DU SIGNORET

Ce dimanche c’est Francis qui s’y colle et avec sa maestria habituelle, conduit un beau troupeau d’AN au Garagaï du Signoret.
Ce gouffre bien connu des spéléos, descend en plusieurs ressauts à la cote – 81 m. Il a défrayé la chronique locale en 1954. En effet, le 11 avril de cette année là, le jeune spéléologue Jean Pattinetto  y perdait la vie.
C’est donc  au sud du sommet du Petit Agnis que les AN revisitent cet aven local. Cheminement ombragé sous les yeuses assoiffées, contournant résidences campagnardes et ruines abandonnées :
                                                               Ruines belles de pierre
                                                               Béantes de portes et de fenêtres
                                                               Bâtiments inexplorés
                                                               Que l’épine couronne
                                                               Et les aulnes encerclent
                                                               ……………………………….. ;
                                                               Porches voûtés
Désertés, envahis de ronces et de bosquets
Forêts naissant de toutes les ouvertures dépareillées
Dépenaillées  (CM).
Après nous être recueillis au seuil de cette porte des enfers, c’est au sein des chênes verts que le repas sacrificiel nous réunit.
L’après midi, alternent zones d’ombre et de plein soleil, la sente discrète qui ondoie sous le léger couvert des filaires et des pistachiers, nous conduit insensiblement  sous l’emprise de la formidable ligne de haute tension qui, témoignage tutélaire de l’ingéniosité humaine, de la suprématie incontestée de l’industrie humaine sur la nature, chevauche crêtes, vallons et collines, loin là bas vers le sud-est.
Dans le lointain, le Mont Caume érige sa haute stature, alors que le moutonnement de collines s’affaisse loin dans le levant vers le Coudon, la presqu’ile de Giens et les Iles d’Hyères.
C’est maintenant le petit balcon qui nous ramène à Font Coulette, source discrète qui derrière sa haute margelle abrite non seulement une vasque bourbeuse, mais aussi un jeune marcassin, piégé derrière cet obstacle qui lui reste infranchissable jusqu’à ce que les AN salvateurs le libèrent enfin . Cet acte de bravoure lui a-t-il permis de recouvrer et la liberté et sa mère ? Nous n’en saurons rien !
Le retour vers Méounes, dans le serein déclinant des premiers jours d’automne, sera en soi un nouvel enchantement.
Merci encore à Francis !
Gaston