Adresse

MAISON des ASSOCIATIONS

Place Evariste GRAS

13600 LA CIOTAT

ciotamitienature@gmail.com

dimanche 23 décembre 2012

Le mont Puget
 par le vallon de la Fenêtre

Il y a deux jours c’était le solstice d'hiver, le jour le plus court de l'année.
Pour être de retour avant la nuit, il fallait avoir un projet modeste et passer peu de temps dans la voiture.
Ce matin,au réveil il faisait encore nuit. Pendant  petit déjeuner, le jour se levait. A 8h 30 au rendez-vous, il faisait grand jour, et à la Gardiole, à 9 heures, les premiers rayons du pâle soleil d'hiver nous ont rejoints. Il était temps de mettre le sac au dos..
 La  météo était avec nous : tout simplement idéale.  Une matinée si belle, un horizon si pur  qu'il donnait à voir dans le lointain, les neiges des alpes au nord et l'infini de la mer au sud. Et nous entre les deux ! J'ai même entendu quelqu'un  se dire à lui même à haute voix : "je suis un homme heureux". Au sommet du Mont Puget  le 360 était parfait, le faible mistral  n'imposait pas sa loi..
 A 12h 30 nous déjeunions adossés aux rochers de calcaire blanc, savourant le soleil et déjà quelques desserts qui font la tradition de Noël .
   Après un étrange cheminement, au fond d'un vallon, la présence insolite d'une source.
 Puis d'un bon pas, le grand chemin de Chalabran, et la rencontre des promeneurs du dimanche, à la recherche de petit houx, de mousse et de myrte pour les décorations de Noël.
  A 15 heures passées de 10 minutes, retour aux voitures, après 13 km et 630 mètres de dénivelé
   Nous n'étions que 9. Les photos sont ici .  pour prolonger la belle journée et donner envie à ceux qui n'ont pas pu venir.
Les photos de feéric (Frédéric) avec légendes sont ici:

mercredi 19 décembre 2012

DIMANCHE 23 DECEMBRE
RANDO DANS LES CALANQUES
 
Jean-Pierre S. nous emmènera sur le mont Puget.
En partant de la Gardiole,
montée par le chemin de   Bibi,
puis le vallon de la fenêtre,
pour atteindre le sommet du mont Puget,
retour par les vallons Mestralier et Chalabran.
 
Départs: 8h30 du parking de Saint-Jean
9h du parking de la Gardiole
Distance: 12 kms   Dénivelé: 600m   Durée: 5h

IMPORTANT: Retour prévu aux voitures: 15h
Jean-Pierre: 06 30 41 86 08

lundi 17 décembre 2012

COUCHER de SOLEIL et VIN CHAUD
au SÉMAPHORE



Nous n'étions que 6 ! 
Tant pis pour tous ceux qui n'ont pu apprécier :
les biscuits, la pompe à l'huile, le gâteau au chocolat et aux marrons, 
les madeleines ...et les différents vins chauds !
L'année prochaine, peut être ? 

ARETE DE 10 H

C’est la dernière de l’année ! la der des der puisque le 21 Décembre… 
Afin d’échapper à l’inéluctable fin du monde, les grimpeurs AN au nombre de treize  (nombre de mauvaise augure pour certains, mais aussi chiffre sacré fondamental dans la théologie des anciens mexicains ), se sont réfugiés sur leur Pic de Bugarach local : l’arête de 10 H qui sépare harmonieusement les cirques des Walkyries et du Coulon : là haut notre arche nous attend….
Les nymphes du palais de Wotan nous hissent au paradis pour nous y servir la bière et l’hydromel… 
Une brise légère, un envol dans un soleil radieux, un température enfin clémente, nous conduisent à la félicité .
Si c’est ça la fin du monde , j’en veux bien une par semaine !
Gaston


dimanche 16 décembre 2012

L'ermitage de Saint Ser, le refuge Bodinau, la Marbrière,
 Une promenade dans la face sud de la Sainte Victoire.
 Ce matin, toutes les conditions étaient réunies pour vivre une belle journée de nature et d'amitié: 
Grand Beau Temps, besoin d'exercice avant la période des Grands Repas et, la  randonnée proposée se déroulait dans un cadre d’exception: La face sud de la Sainte Victoire( secteurs de Saint Ser et de la Carrière)
Nous partîmes à 15 mais par de prompts renforts nous trouvâmes 21 sur le parking de Saint Ser. 
Tout se déroula conformément au tableau de marche annoncé: Rythme, dénivelé, temps de pose, distance, ... signe qui peut faire espérer que le stage de formation de la FFRP a été  compris et mis a profit par le meneur du jour ...
Aujourd'hui, 5 personnes ont découvert le club, à bientôt pour une prochaine rando ?
Décidément, cette montagne de Sainte Victoire est un site d’exception et le sentier en balcon que fut notre itinéraire du jour en offrait des points de vue  inhabituels .

mercredi 12 décembre 2012

SAMEDI 15 DECEMBRE
TRADITIONNEL VIN CHAUD
au SEMAPHORE de La CIOTAT
Yannick nous emmènera sur les hauteurs
de la ville pour assister au coucher de soleil.
Prévoir boissons chaudes et biscuits.
Départ: 16h du parking de Bucelle.
IMPORTANT:NE PAS OUBLIER
LES FRONTALES POUR LE RETOUR


DIMANCHE 16 DECEMBRE
Rando-escalade dans les CALANQUES
Gérard S. a prévu pour les escaladeurs:
le Pas de la Melette, l'arête de 10 heures,
et les rappels Walkyries.
Départs: 9h du parking de Virebelle,
9h45 du col de Sormiou.
Confirmation par mail
pour la participation et le lieu de RV.
Gérard 06 12 90 32 95 


DIMANCHE 16 DECEMBRE
Randonnée à la SAINTE VICTOIRE
 En partant de Puyloubier,
Jean-Pierre S. nous emmènera à Saint Ser,
au refuge Baudino, la Marbrière et retour par le G.R.
Départs: 8h30 du parking de Saint- Jean.
9h15 du parking de Puyloubier.
Dénivelé: 650m    Durée: 5h
Pas de difficultés particulières
(sentiers caillouteux)
Jean-Pierre 06 30 41 86 08
 

==================================================================================
Tracé prévisionnel de la randonnée :
Cliquer sur la carte pour l’agrandir … Encore plus grand pour plus de détails? … Alors une fois agrandi, copier /coller la carte sur le bureau (écran).     Vous pouvez alors l’agrandir à votre volonté avec la molette de la souris.
 
========================================================================================

dimanche 9 décembre 2012

Le sentier littoral
Une boucle au départ de La Madrague (les Lecques)

Il est de certains parcours comme des marronniers des journalistes : Chaque année à la même date le même évènement  survient. Nous, au club, chaque année, quand les jours sont courts et que les montagnes sont froides, nous retournons sur le sentier littoral et c'est André  "le titulaire" de la rando qui nous conduit de façon experte. Faut dire que la semaine précédente il l'a repérée en courant le "trail "qui emprunte une partie du parcours.
Mais si les choses sont ainsi, ce n'est pas par hasard. 
Cette balade est une des plus belles qui existe dans la région et nous avons le privilège d'habiter à 10 minutes (de voiture) de son point de départ. Cette année encore la météo participait à la fête.
En chiffres cette rando c'est 16 km et 620 m de dénivelé et 10 participants.
Mais  c'est aussi beaucoup d'autres choses que l'on ne peut pas mettre en chiffres, c'est le sentiment diffus de faire "le tour du propriétaire", de se promener dans son jardin et de se dire à chaque point de vue: " c'est beau ! "




**************

mercredi 5 décembre 2012

Prévision


Dimanche 9 décembre

RANDONNEE à SAINT-CYR

André G. nous emmènera à la Madrague,
par le sentier du littoral, Port d’Alon,
Colline de la Gache  (Montagne de Sable)
Départs: 9 h du parking de St Jean
9h15 du parking de la Madrague
Distance : 14 kms
Durée : 5 h / 5h30
Dénivelé :350/400 m
 
André G:  06 10 51 24 26
 
==================================================================================
Tracé prévisionnel de la randonnée :
Cliquer sur la carte pour l’agrandir … Encore plus grand pour plus de détails? … Alors une fois agrandi, copier /coller la carte sur le bureau (écran).     Vous pouvez alors l’agrandir à votre volonté avec la molette de la souris.
 
========================================================================================

lundi 3 décembre 2012

Le baou des Vespres

La Sainte en hiver.



Pas une franche réussite cette expédition hivernale !

Pourtant nous étions douze (sans compter les porteurs), à partir à l’assaut de la Sainte en ce petit matin frisquet.

Déjà Gérard avait déplacé le camp de base du Collet Saint Pierre vers le parking de la Torque, augmentant de façon inconsidérée la marche d’approche. L’autre Gérard, fort d’une expérience passée, avait la veille déclaré forfait. Et enfin, pour corser les difficultés, l’expédition ciotadenne, s’est vue contrainte à un détournement vers Aix pour quelques recrutements improbables de sherpas.

Toujours est-il que ce n’est que vers 11 h 30 que les quatre cordées se retrouvent au pied du Bau des Vespres, paroi mythique universellement convoitée par les meilleures cordées mondiales : quatre cordées toujours perplexes quant au choix de l’itinéraire propre à assurer notre succès.

Pour en augmenter les chances, nous nous séparons en deux groupes d’attaque, espérant ainsi que l’un d’entre eux saura trouver le bon passage et permettre de vaincre la terrible paroi !

Pourtant, notre première longueur se déroule sous d’heureux hospices, au soleil et surtout à l’abri du redoutable blizzard qui s’époumone dans le grand couloir d’avalanches sur notre gauche.

Hélas, dès la deuxième longueur, nous voilà totalement exposés au vent insidieux, déstabilisant et qui nous donne très vite des doigts de »bois ».

Sur cette immense arête, nos deux cordées s’étirent, s’invectivent sans vraiment s’entendre, luttent, progressent avec obstination. Si nous sommes exposés aux rafales du vent, nous sommes par contre à l’abri des avalanches qui se succèdent dans le grand couloir où les hurlements du vent semblent s’acharner sur des voiles qui faseyent à grand bruit.

A notre gauche, les deux autres cordées, acagnardées dans un ultime rayon de soleil, sont immobiles au pied du grand bastion Est, interrogatives sous les grands surplombs.

Nous les abandonnons à leur errance, pour nous concentrer sur les derniers problèmes posés par notre progression chaotique, profitant de la moindre accalmie pour gagner de l’altitude.

Enfin, sous la crête sommitale nous préparons consciencieusement notre fuite sur les arêtes en corniches instables. Là bas tout au nord les cimes neigeuses s’étirent à l’infini : il faut fuir, tout séjour à cette altitude par un froid aussi destructeur serait notre perte. Survivre devient notre unique leitmotiv!

Les anneaux à la main nous nous précipitons vers le grand couloir, nous dévalons les pentes en ramasses incertaines, retrouvons les cordes fixes abandonnées par nos prédécesseurs, puis c’est la cascade de glace et ses chaînes prises par le gel. Nous voilà sur le semblant de trace de montée qui nous ramène au camp 1 et son confort tout relatif. Les autres expéditions réfugiées dans ce petit havre nous réconfortent…nous en avions grand besoin !

Après nous être frugalement restaurés, nous nous précipitons vers le camp de base où nous attendent nos deux autres infructueuses cordées.

Une demi réussite, une foulure ou peut être une entorse pour Marie paule , c’est le cruel bilan de cette première hivernale.

Un qui rigole c’est Gérard le marseillais.

Gaston

Les photos sont ici

dimanche 2 décembre 2012

De Mazaugues à Mazauges 
en passant par la glacière Pivaut


La météo était formelle : mistral modéré ciel clair , gelées matinales :
Un temps parfait pour se promener dans les collines à condition de ne pas s'exposer
au vent en montant sur les crêtes  C'est exactement ce que Monique nous avait préparé :
Une grande  rando sur de bons chemins avec peu de dénivelé  bien à l'abri .
La forêt du versant nord de la Sainte Baume, au dessus de Mazaugues nous protégeait.
 Nous nous sommes retrouvés 19 à 9 h au rdv habituel.
45 minutes de trajet pour exactement 50 km sur de petites routes  partagées avec les cyclistes matinaux.
Pendant toute la journée le train fut soutenu, la pause de midi,
ensoleillée et abritée, sur le site de la glacière Pivaut, fut un moment de repos bien utile.
 A 16 h au terme d'une boucle de 19 km les mêmes mot revenaient :
"C'était super ! quelle belle journée  ! A la semaine prochaine "
Peu après, déjà, il faisait nuit . Les jours sont courts en cette saison.
Merci Monique B.
Les photos sont ici :
Ps Une manipulation malencontreuse  a entraîné un dérèglement de l'appareil photo.  Aussi les nombreux effets (qui ne seront pas sans vous surprendre), ne relèvent pas d'une volonté délibérée.
Il n'y a pas qu'à Cambrai que l'on fait des bêtises !!!



samedi 1 décembre 2012

Programme Mars 2013



( Cliquez sur le programme pour l'agrandir )