Adresse

MAISON des ASSOCIATIONS

Place Evariste GRAS

13600 LA CIOTAT

ciotamitienature@gmail.com

dimanche 22 septembre 2013

La Sainte victoire 
entre le Tholonet et la Croix de Provence
     
              "Sainte-Victoire elle-même n'est plus celle que l'on voyait de loin......Tout à coup,la voilà grande,énorme....ce sont des parois,des angles,une masse vertigineuse de pierre,se dressant au-dessus de ressauts,de fentes et d'éboulis.Trop vaste pour nos regards,trop puissante pour nos habitudes,Sainte-Victoire devient un redoutable chaos rocheux lançant sa masse vers le ciel."


La route du Tholonet,  la Croix de Provence,l’aqueduc romain, le barrage Zola,  les paysages de Cézanne, les traces  de dinosaures, l'écriture limpide de Jacqueline de Romilly pour nous accompagner sur les chemins de Sainte Victoire .
  Se promener dans le Grand site de Sainte Victoire c'est,  pendant  quelques heures , entrer dans le tableau, être au contact de son histoire plusieurs fois millénaire. On se sent privilégié, avec ce sentiment diffus de vivre des moments précieux , aux saveurs rares  .
 Et en plus il faisait beau !
Mais   "..ma montagne n'est pas très haute : elle dépasse à peine mille mètres;mais elle présente deux particularités qui expliquent fort bien l'impression qu'elle donne.D'abord ces mille mètres surgissent tout droit en pays de plaine...la dénivellation est donc forte...mais, de plus,Sainte- Victoire n'est qu'un rocher,du haut en bas : aussi tranche-t-elle,abrupte et différente,sur tout ce qui l'entoure.....la pierre tourmentée et nue s'élève d'un coup jusqu'au sommet." 
Il a fallu la gravir cette pente abrupte de rocher jusqu'au pas de l'Escalette  et puis descende jusqu'au refuge Cézanne, avant de continuer par le vallon des carrières pour retrouver le Tholonet notre point de départ . Six bonnes heures de marche quand même et 650 m de dénivelé . La Sainte Victoire ça sa se mérite  de plus qu'
   "en ce pays,il ne faut jamais se fier aux apparences,ni croire la montagne quand elle se donne des airs accueillants de plaine....Le plateau d'allure innocente se rompt soudain : il plonge droit,par des rochers impraticables vers un vallon profond et sombre où serpente un ruisseau;et,tout autour,à droite,à gauche,en face,on voit s'élever,cernant ce vallon,d'autres parois sauvages,les unes de pierre nue,les autres de pinèdes presque verticales.Les parois de pierre nue sont grises,jaunes ,rougeâtres,changeantes.Et le tout fait une sorte de chaos étrangement redoutable........"

 Les photos qui suivent pour illustrer le texte .
Aujourd'hui  la rando était conduite par Jean-Pierre . 
 A Mercredi pour l'assemblée générale  .
AMITIÉ  et NATURE




les photos de Frédéric sont là :
 Les photos de Jean-Pierre sont ici :